Dieu, créateur de toutes choses

 

« En effet, en six jours l’Eternel a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s’y trouve, et Il s’est reposé le septième jour. Voilà pourquoi l’Eternel a béni le jour du repos et en a fait un jour saint. » Exode 20 :11
 
« …Arrête-toi pour comprendre les merveilles de Dieu ! » Job 37 :14

 

Création du ciel et de la terre

 

Genèse 1 :1-2 « Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre. La terre n’était que chaos et vide. Il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme et l’Esprit de Dieu planait au-dessus de l’eau. »

 

Néhémie 9 :6 « c’est toi, Eternel, toi seul, qui as fait les cieux, les cieux des cieux et toute leur armée, la terre et tout ce qui est sur elle, les mers et tout ce qu’elles renferment. A tout cela, tu donnes la vie, et l’armée des cieux se prosterne devant toi. »

 

Job 9 :7-9 « Il parle au soleil, et le soleil ne paraît pas ; Il appose un sceau sur les étoiles. Seul, Il étend les cieux, Il marche sur les hauteurs de la mer. Il a fait la Grande Ourse, Orion et les Pléiades, et les constellations du sud. »

 

Job 12 :7-9 « Mais interroge donc les bêtes, elles t’instruiront, les oiseaux du ciel, ils te le révéleront ; médite au sujet de la terre, elle t’instruira ; et les poissons de la mer te le raconteront. Qui ne reconnaît chez eux la preuve que la main de l’Eternel a fait tout cela ? »

 

Amos 5 :8 « Il a fait les Pléiades et Orion, Il change l’ombre de la mort en aurore, Il obscurcit le jour pour en faire la nuit, Il appelle les eaux de la mer et les répand à la surface de la terre : L’Eternel est son nom. »

 

 

La gravitation universelle

 

Job 26 :7-14 « Il étend le septentrion (Nord) sur le vide, Il suspend la terre sur le néant. Il renferme les eaux dans ses nuages, et les nuées ne crèvent pas sous leur poids. Il couvre la face de son trône, Il déploie sur Lui sa nuée. Il a tracé un cercle à la surface des eaux, jusqu’à la limite entre la lumière et les ténèbres. Les colonnes du ciel s’ébranlent et s’étonnent à sa menace. Par sa force il fait trembler la mer, par son intelligence il en brise l’orgueil. Par son souffle le ciel devient immaculé, sa main transperce le serpent fuyard. Si telles sont les moindres de ses actions, - et combien léger est l’écho que nous en percevons -, alors qui comprendra le tonnerre de sa puissance ? »

 

Définition « septentrion » dans le Larousse : « Nord, celui des pôles du monde qui est situé près de la constellation de la Petite Ourse. »
 
Note spéciale : [Il suspend la terre sur le néant] : La loi sur la gravitation universelle a été pourtant « découverte » et « validée » par Isaac Newton, vers 1684/1685…Bien après les écrits de Job…établis environ plus de 3'000 ans avant notre présente époque…

 

 

La structure interne de la terre

 

Job 28 :5-6 « La terre d’où provient le pain est bouleversée dans ses profondeurs tout comme par un feu ! Ses pierres sont l’endroit (où l’on trouve) du saphir ainsi que de la poudre d’or. »

 

Note spéciale : […est bouleversée dans ses profondeurs tout comme par un feu] : Ce n’est qu’au 20ème Siècle pourtant, entre 1905 et 1936, que le manteau terrestre, les noyaux interne et externe ont été « découverts » et « validés » par des géophysiciens tels que Andija Moharovicic, Beno Gutenberg ou encore Inge Lehmann…)…Bien après les précisions apportées par le Livre de Job…

Le cycle de l’eau

 

Job 36 :27-29 « Il attire les gouttes d’eau qui s’évaporent et retombent en pluie ; les nuages la laissent couler, ils la répandent sur la foule des humains. Qui comprendra le déploiement de la nuée, le fracas de sa tente ? »

 

Note spéciale : [Qui comprendra le déploiement de la nuée, le fracas de sa tente ?] : Aux 16 et 17ème Siècles, Pierre Perrault et Edmond Mariotte, entre autres, ont commencé à sérieusement étudier les cycles de l’eau et en ont fait une véritable science, l’hydrologie.

Le tonnerre

 

Job 37 :1-5 « C’est pour cela que mon cœur est tout tremblant, qu’il bondit hors de sa place. Ecoutez, écoutez le fracas de sa voix, le grondement qui sort de sa bouche ! Il le fait rouler dans toute l’étendue des cieux, et son éclair brille jusqu’aux extrémités de la terre. Puis éclate un rugissement : Il tonne de sa voix majestueuse ; Il ne retient plus l’éclair dès que sa voix se fait entendre. C’est merveilleux comme Dieu tonne de sa voix ; Il fait de grandes choses que nous ne reconnaissons pas.»

La neige, la pluie et les vents

 

Job 37 :6-9 « Il dit à la neige : Tombe sur la terre ! Il le dit à l’averse, à la pluie et même aux plus fortes averses. Il ferme d’un sceau la main de tout être humain, afin que tous se reconnaissent comme son œuvre. L’animal sauvage se retire dans un repaire et se couche dans sa tanière. Le tourbillon vient du midi, et le froid des vents du nord. »

Les nuages et le climat

 

Job 37 :10-13 « Par son souffle Dieu produit la glace, et l’étendue des eaux se fige. Il charge d’humidité les nuages, Il disperse la nuée étincelante. Leurs évolutions varient selon ses directives pour exécuter tout ce qu’Il leur ordonne, sur la face du monde terrestre ; c’est comme un bâton dont il frappe sa terre ; ou c’est comme un signe de sa bienveillance qu’il les fait apparaître. »

 

Note spéciale : La météorologie a débuté très tôt dans l’Histoire. En effet, depuis environ 3'000 ans, l’Homme étudie, effectue des observations et des prévisions du temps. Le premier ouvrage date de l’antiquité chinoise. Ce n’est toutefois qu’en 350 avant Jésus-Christ que le terme « météorologie » est créé par le philosophe grec Aristote.

La mer et les fleuves

 

Psaumes 24 :1-2 « A l’Eternel la terre et ce qui la remplit, le monde et ceux qui l’habitent ! Car c’est Lui qui l’a fondée sur les mers et affermie sur les fleuves. »

Le parcours céleste du soleil

 

Psaumes 19 :5-7 « Leur trace apparaît sur toute la terre, leurs accents vont aux extrémités du monde, où Il a placé une tente pour le soleil. Et celui-ci, semblable à un époux qui sort de sa chambre, se réjouit, comme un héros, de parcourir sa route ; il s’élance d’une extrémité du ciel et achève sa course à l’autre extrémité, rien ne se dérobe à sa chaleur. »

Les cieux, la mer et les montagnes

 

Psaumes 33 :6-8 « Les cieux ont été faits par la parole de l’Eternel, et toute leur armée par le souffle de sa bouche. Il amoncelle en une masse les eaux de la mer, Il met les abîmes dans des réservoirs.  Que toute la terre craigne l’Eternel ! Que tous les habitants du monde tremblent devant Lui !»

 

Psaumes 95 :3-7 « Car l’Eternel est un grand Dieu, Il est un grand roi au-dessus de tous les dieux. Il tient dans sa main les profondeurs de la terre, et les sommets des montagnes sont à Lui. La mer est à Lui, c’est Lui qui l’a faite ; la terre aussi, ses mains l’ont formée. Venez, prosternons-nous, courbons-nous, fléchissons le genou devant l’Eternel qui nous a faits. Car Il est notre Dieu, et nous sommes le peuple de son pâturage, le troupeau que sa main conduit. »

Description générale des œuvres divines

 

Job 38 : 4-38 « Où étais-tu quand je fondais la terre ? Déclare-le, si tu le sais avec ton intelligence. Qui en a fixé les mesures, le sais-tu ? Ou qui a étendu sur elle le cordeau ? Dans quoi ses bases sont-elles enfoncées ? Ou qui en a posé la pierre angulaire, alors qu’ensemble les étoiles du matin éclataient en chant de triomphe, et que tous les fils de Dieu lançaient des acclamations ?

 

Qui a fermé la mer avec des portes, quand elle s’élança et sortit du sein maternel ; quand je fis de la nuée son vêtement, et de l’obscurité ses langes ; quand je lui fixai mes prescriptions, et que je lui mis des verrous et des portes ; Quand je dis : Tu viendras jusqu’ici, tu n’iras pas au-delà ; ici s’arrêtera l’orgueil de tes flots ?

Depuis que tu existes, as-tu commandé au matin ? As-tu fait connaître sa place à l’aurore, pour qu’elle saisisse les bords de la terre, et que les méchants en soient secoués ? Tout se transforme alors comme l’argile qui reçoit une empreinte, et se présente comme paré d’un vêtement. Mais les méchants sont privés de leur lumière, et le bras qui se lève est brisé.

Es-tu parvenu jusqu’aux sources de la mer ? T’es-tu promené dans les profondeurs de l’abîme ? Les portes de la mort t’ont-elles été dévoilées ? As-tu vu les portes de l’ombre de la mort ?

 

As-tu considéré l’immensité de la terre ? Déclare-le, si tu sais toutes ces choses.

Où est le chemin qui conduit à la demeure de la lumière ? Et les ténèbres, où ont-elles leur emplacement pour que tu puisses les saisir à leur limite et comprendre les sentiers de leur habitation ? Tu le sais ! Mais alors tu étais né, et le nombre de tes jours est bien grand !

 

Es-tu parvenu jusqu’aux réserves de neige ? As-tu vu les réserves de grêle, que j’ai mises de côté pour un temps de détresse, pour un jour de bataille et de guerre ?

 

Où est le chemin par où la lumière se divise, et par où le vent d’orient se répand sur la terre ?

 

Qui a ouvert un passage aux averses et tracé le chemin de l’éclair et du tonnerre, pour faire pleuvoir sur une terre sans hommes, sur un désert où il n’y a pas d’êtres humains, pour abreuver des lieux dévastés et ravagés, et faire germer et sortir de l’herbe ?

La pluie a-t-elle un père ? Qui donc fait naître les gouttes de rosée ? De quel sein (maternel) est sortie la glace, et qui a enfanté le givre du ciel ? Les eaux s’immobilisent comme une pierre, et la surface de l’abîme se prend.

Peux-tu nouer les liens des Pléiades ou dénouer les cordages d’Orion (étoiles) ? Fais-tu paraître en leur temps les constellations, et conduis-tu la Grande Ourse avec ses petits ? Connais-tu les lois du ciel ? Fais-tu attention à la terre, à son organisation ?

Elèves-tu la voix jusqu’aux nuages, pour que des torrents d’eau te recouvrent ? Envoies-tu les éclairs pour qu’ils partent ? Te disent-ils : Nous voici ?

Qui a mis la sagesse dans le secret du cœur, ou qui a donné l’intelligence à l’esprit ? Qui peut avec sagesse compter les nuages et incliner les outres des cieux, pour que la poussière se fige, et que les mottes de terre se collent ensemble ? »

 

Psaumes 102 :26 « Tu as autrefois fondé la terre, et les cieux sont l’ouvrage de tes mains. »

 

Psaumes 104 :5 « Il a établi la terre sur ses fondements, à tout jamais elle est inébranlable. »

 

Esaïe 45 :12 « C’est moi qui ai fait la terre et qui sur elle ai créé l’homme ; c’est moi, ce sont mes mains qui ont déployé les cieux, et c’est moi qui commande toute leur armée. »

 

Esaïe 48 :13 « Ma main a fondé la terre, et ma droite a déployé les cieux : Je les appelle, et ensemble ils se présentent. »

 

Actes 14 :15 « Pourquoi faites-vous cela ? Nous sommes, nous aussi, des hommes de même nature que vous, et nous vous annonçons, comme une bonne nouvelle, qu’il vous faut vous détourner de ces vanités et vous convertir au Dieu vivant qui a fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qui s’y trouve. »

Actes 17 :24 « Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve, Lui qui est le Seigneur du ciel et de la terre, n’habite pas dans des temples faits par la main des hommes ; Il n’est pas servi par des mains humaines, comme s’Il avait besoin de quoi que ce soit, Lui qui donne à tous la vie, le souffle et toutes choses. »

 

Hébreux 11 :3 « C’est par la foi que nous comprenons que le monde a été formé par la parole de Dieu, de sorte que ce qu’on voit ne provient pas de ce qui est visible. »

 

Sources complémentaires pour la rédaction de cet article :

Vidéo sur Youtube « la Bible certifiée par la science » : Mise hors ligne ce printemps 2014...

Wikipédia